En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites notamment.

Ce message est obligatoire pour être en règle avec la CNIL... mais bon, ici on ne suit pas les internautes... Ce message ne reviendra que dans plusieurs mois si vous vous re-connectez...

5521388e2c0a9

 

 

 

Louignac - La Reynie

2013

Moyen Age

Julie DUPONCHEL

 

  

En 1992, le site de « La Reynie », sur la commune de Louignac, a été signalé au SRA Limousin par J.-L. Couchard. Le potentiel archéologique du site a été rapidement décelé et une première étude a été réalisée (Couchard, 2004).

En 2013, la Communauté de Communes du Pays de l’Yssandonnais ayant acquis la parcelle, une nouvelle étude est envisagée par le Pays d’art et d’histoire Vézère Ardoise, en collaboration avec le SRA, la Communauté de Communes et la commune de Louignac.

Les sondages, réalisés entre juin et octobre 2013, ont permis de dégager cinq cuves creusées dans le substrat (grès), un sarcophage extrait mais brisé et un fragment de cuve. Dans le sondage 1 (fig. 1), des blocs de grès sont isolés les uns des autres par des failles naturelles et/ou anthropiques. De nombreuses traces d’outils (linéaires, punctiformes et carrées) ont été rele­vées sur les cuves et les blocs de grès. Certaines de ces traces pourraient résulter d’une volonté d’extrac-tion des cuves. C’est notamment le cas sur la cuve C7, dont deux parois latérales ont été partiellement taillées (fig. 2).

Ces éléments laissent envisager deux hypothèses, au moins, quant à la nature du site : celle de la carrière de sarcophages, la plus plausible à ce jour, et celle d’un cimetière à tombes rupestres qui ne doit pas être totalement écartée. Enfin, il faut envisager la possibi­lité que les deux fonctions aient été présentes, de manière concomitante ou non.

 

Louignac01 Louignac02
 Fig. 1 : sondage 1, vue générale depuis l’ouest. Au premier plan, la cuve C3. Cl. J. Duponchel  Fig. 2 : sondage 4, la cuve C7 après dégagement, vue depuis le nord. Cl. J. Duponchel

 

Les recherches n’ont livré aucun mobilier permettant de dater le site. La typologie des cuves permet de propo­ser une première fourchette chronologique entre le VIeet le VIIe s. Cette chronologie se base néanmoins sur un corpus faible et demande donc à être confirmée.

Aucune carrière de ce type n’ayant été recensée à ce jour en Limousin, les perspectives de recherches qu’ouvre ce site sont donc des plus intéressantes.

Couchard, 2004 : J.-L. Couchard : Les sarcophages de la Reynie Haute, commune de Louignac (19). Bull. de la Société Scientifique, Historique et Archéologique de la Corrèze, vol. 126, 2004, p. 19-32.