En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites notamment.

Ce message est obligatoire pour être en règle avec la CNIL... mais bon, ici on ne suit pas les internautes... Ce message ne reviendra que dans plusieurs mois si vous vous re-connectez...

54e3b71d565d1

 

 

 

 

Aix - Le Grandcher

2003

Moyen Age

Patrice CONTE

 

 

 

 

aixfour

le four vu depuis le sud-ouest

 

 

Conservé sous une hêtraie, le hameau médiéval du Grandcher, a fait l'objet d'une fouille programmée entre 1994 et 1998 (voir BSR, 1994 à 1998). La tempête de décembre 1999 a particulièrement touché le site où plus d'une quarantaine d'arbres de grandes dimensions ont été abattus, dont certains conservés entre les divers corps de bâtiments fouillés. Le projet de mise en valeur du site, souhaité par divers partenaires, n'a toutefois pas été remis en question, et grâce à diverses aides financières (Etat : Diren, Drac / association ArchéA / commune d'Aix) le dégagement et le nettoyage du site ont pu être réali­sés entre 2001 et 2003. L'enlèvement de certaines souches ayant laissé plusieurs chablis dans des zones jusqu'alors inaccessibles à la fouille, une opé­ration de sondage a permis de recueillir quelques informations complémentaires, essentiellement dans deux secteurs : celui du four (unité III) et l'espace compris entre les deux principaux corps de bâtiments (unités I et II).

La première série d'observations concerne l'architec­ture du four domestique. A l'ouest, le sondage a porté sur le dégagement de la fondation du monument, celle-ci est constituée de plusieurs assises débor­dantes de blocs irréguliers. Cet aménagement réalisé en rebord de pente a été ensuite taluté par un remblai de terre. A l'opposé, on a pu reconnaître l'ensemble de la pierre d'appui de la gueule du four fracturée anciennement (probablement au cours de l'utilisation même du four). Une partie du cendrier associé à la structure de combustion a également fait l'objet de nouveaux prélèvements pour compléter l'analyse anthracologique en cours (F. Petit).

La seconde intervention concerne une zone d'une quarantaine de mètres carrés située entre les deux principaux corps de bâtiments nord et sud, dans un secteur où la dernière campagne de fouille program­mée avait permis d'étudier plusieurs fosses-silos (BSR, 1998,12). Le sondage de 2003 a livré une nouvelle structure du même type portant à 16 le nombre de fosses repérées sur le site. Comme la plupart des précédentes, celle découverte en 2003 paraît appar­tenir à un premier état d'occupation médiévale. Il a été également possible de compléter le système d'accès de l'une des cellules de l'Unité I, jusqu'ici inaccessible du fait de la proximité d'un arbre.

Enfin, à 250 m au sud-est de l'habitat, deux tertres pierreux allongés, situés en rebord d'un petit vallon en amont du site du Grandcher, ont été repérés dans le cadre d'une nouvelle prospection des abords du site.