En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites notamment.

Ce message est obligatoire pour être en règle avec la CNIL... mais bon, ici on ne suit pas les internautes... Ce message ne reviendra que dans plusieurs mois si vous vous re-connectez...

54e3b292ccacb

 

 

Saint-Rémy - Corrèze

1997

Prospection-inventaire

Fabrice BENVENUTI

 

 

 

 

Cette première année de prospection-inventaire fait suite aux travaux de Simon Louradour. En effet, après ses recherches sur l’ensemble du canton d’Eygurande, la prospection va être entreprise sur notamment deux cantons voisins :  Sornac et La Courtine.

La première commune examinée est celle de Saint-Rémy. Elle se trouve sur l’axe sud-nord d’Ussel - La Courtine, qui la traverse en son milieu. Cet itinéraire daterait de l’époque gauloise. Une deuxième route parcourt son territoire d’est en ouest, reliant Sornac à Eygurande. Celui-ci reliait, à l’origine, la paroisse de Bellechassagne, chef-lieu d’une ancienne commanderie, et Châteauvert, chef-lieu de baronnie.

La prospection a été réalisée sur le terrain, par le contact avec la population locale et l’arpentement direct, mais également par des recherches sur des documents et des archives historiques.

Sur les neuf sites déjà inventoriés, trois n’ont pu être vérifiés. Onze nouveaux ont été trouvés. Ceci nous amène au chiffre de 20 sites recensés pour 17 vérifiés ou créés. Deux époques principales sont présentes. Il s’agit pour la première de la période gallo-romaine. Deux sites majeurs ont été repérés. L’un est celui de l’ancienne gare de Saint-Rémy Sornac, où sur une étendue de plusieurs hectares, ont été localisés trois éléments différents villa,nécropole, sanctuaire (ce dernier restant à définir). L’autre est celui du village de Fretillange, où se trouve une nécropole. Sur la colline qui surplombe ce site, des fragments de céramique gallo-romaine ont été trouvés, à proximité d’anciennes habitations. La présence d’une villa à cet emplacement est probable.

La deuxième époque est la période qui va du Moyen Age à la période révolutionnaire elle comprend huit sites. Le plus important d’entre eux est celui de Mirambel, où l’on trouve trois emplacements castraux, dont au moins un avec une motte. Enfin, si l’on exclut l’église, il reste sur le territoire de cette ancienne paroisse un château encore bâti, datant du XVIIe s., celui du Madiolet (anciennement Mas d’Iolet).