En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites notamment.

Ce message est obligatoire pour être en règle avec la CNIL... mais bon, ici on ne suit pas les internautes... Ce message ne reviendra que dans plusieurs mois si vous vous re-connectez...

54e3b29219f63

 

 

 

Darnac, Thiat, Oradour-Saint-Genest

1996

Prospection-inventaire

Thierry MESMIN

 

 

 

La prospection-inventaire engagée en 1996 a été orientée sur trois communes du nord-ouest de la Basse Marche, présentant chacune un intérêt particulier :

Darnac (2593 ha), bordée par la Gartempe et la Brame, avec le site de La Côte au Chapt, daté du XIIle s. ; Thiat (1135 ha), bordée par les mêmes cours d’eau, avec une industrie potière complètement disparue Oradour-Saint-Genest (3790 ha), traversée par la Brame, avec le site du château de La Perrière, daté du XIVe s.

La prospection s’est faite, dans un premier temps, sur les labours, à partir de l’enquête orale, ce qui a permis un ramassage très important de céramiques et d’outils en silex. Simultanément, une prospection aérienne a été conduite : elle a permis de découvrir deux nouveaux sites, le premier gallo-romain, le second demeurant indéterminé. Dans un second temps, le dépouillement des états de sections des communes de Thiat (1861) et de Darnac (1839) a été fait. Une trentaine de micro-toponymes a été vérifiée sur le terrain, avec des résultats positifs.

Après prospection au sol, la commune de Darnac s’est enrichie de 12 nouveaux sites: 4 datent de la Préhistoire, 1 est protohistorique, 1 est antique, 3 sont médiévaux et 3 demeurent indéterminés. La commune de Thiat compte 15 nouveaux sites : 4 datent de la Préhistoire, 4 du moyen-âge et 7 restent indéterminés. Enfin, la commune d’Oradour-SaintGenest compte 13 sites nouveaux: 3 sont préhistoriques, 4 antiques, 3 médiévaux et 3 indéterminés. Au total, 43 sites ont été inventoriés (3 vérifications et 40 créations).

Cette première campagne de prospection a révélé que cette région de la Basse Marche recèle un important patrimoine, assez bien conservé.