En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites notamment.

Ce message est obligatoire pour être en règle avec la CNIL... mais bon, ici on ne suit pas les internautes... Ce message ne reviendra que dans plusieurs mois si vous vous re-connectez...

54e3b291349a9

 

 

 

Villages désertés médiévaux et post-médiévaux

1993

Prospection/Inventaire

Moyen Age et Moderne

Patrice CONTE

 

 

 

 

L’opération de prospection thématique programmée, engagée en 1992 sur le territoire du plateau de Millevaches et en périphérie, a été poursuivie en 1993 à la fois sur le terrain et par des études documentaires. Du point de vue des méthodes de prospection, les remarques effectuées en 1992 concernant les difficultés des reconnaissances en milieux fortement boisés de résineux restent d’actualité : plus des trois quarts des sites sous couvert forestier. Malgré tout, 26 sites ont pu être étudiés, 9 d'entre eux ont fait l'objet de relevés cartographiques dont plusieurs sites totalement inédits.

 

Les cartographies ont porté sur les ensembles bâties mais également sur les monuments annexes et sur des structures agraires associées aux secteurs d'habitat (limites parcellaires anciennes, bories, tertres, aménagements hydrauliques...). Le croisement des données obtenues par la prospection de terrain et celles obtenues par le dépouillement de certaines sources livre un double constat paradoxal : dans le cas sites repérés sur le terrain, une identification dans les documents écrits ou cadastraux n'est possible que pour les sites dont l'abandon est très récent, en revanche, plusieurs habitats mentionnés dans des textes et aujourd'hui disparus demeurent introuvables sur le terrain.

 

S'il est trop tôt, faute de données chronologiques précises, pour ébaucher une histoire des désertions d'habitat sur le territoire concerné, les résultats obtenus dans le cadre de l'opération permettent d'une part l'élaboration d'une problématique et d'une méthodologie de l'étude à long terme et, d'autre part, l'établissement d'une documentation de base, en particulier sur l'organisation des habitats (morphologie, implantations...) au Moyen Age et à l'époque moderne.